top of page
Rechercher

Les secrets d'une bonne récupération avec Paul Delforge

Ça y est, qui dit rentrée dit reprise des concours !

Alors quoi de mieux qu'une bonne routine de récupération à adopter en période de concours ?


La cerise sur le gâteau, Paul Delforge, cavalier professionnel de saut d’obstacle et ambassadeur de MANIKA LASER, nous partage ses meilleurs conseils.

Une saison de concours peut être éprouvante pour nos amis à quatre pattes, ce n’est pas anodin.

Il est donc important de leur prodiguer les meilleurs soins.


La récupération est un point important dans la bonne forme de votre animal.

Tout d’abord, quand on dit récupération, cela englobe beaucoup de points. Nous distinguons deux types de récupération : active et passive.


Mais concrètement, à quoi sert la récupération ?

Cela permet d’éliminer les toxines accumulées dans l’organisme lors de l’effort et donc, de diminuer les courbatures. Les muscles du cheval accumulent ce qu’on appelle “l’acide lactique”.

Il est important de veiller à une bonne récupération car il peut y avoir des risques de myosite voire de coup de sang.


Comment faire une bonne récupération ?

En fonction de l’effort et de son intensité, le cavalier va décider de réaliser une récupération active ou passive.

La récupération active est généralement effectuée directement après l’effort (trotter après un parcours, marcher…). Elle est souvent conseillée lors des efforts intenses et courts (comme un cross par exemple). Crédit photo : Eclat Agency


Quant à la récupération passive, c’est tout le contraire. Pour ce type de récupération, il est important de ne rien demander au cheval, ou alors un léger effort (marcher en forêt, marcher en main…). On effectue cette dernière lors d’un effort peu intense.


MANIKA LASER possède un programme « Recup » qui permet une bonne récupération des tissus (muscles, tendons…) après des efforts importants.

Le laser joue un rôle important dans la récupération post-effort, car le processus va permettre d’éliminer l’acide lactique dans le sang, ce qui va donc diminuer les courbatures et permet à votre cheval de se sentir mieux dans ses sabots.


Crédit photo : Marie Sapin


Outre le laser, il est important de bien doucher les membres après l’effort, de mettre de l’argile et poser des bandes de repos si besoin. Les guêtres de froid peuvent être un bon compromis aux bandes, simple à poser et efficace.

En ce qui concerne le travail, il est important de réaliser des séances de stretching, des longer pour éliminer les toxines qui provoquent des courbatures et de varier les séances de travail en amenant votre équidé en extérieur par exemple.


Le conseil de pro

Comme tout cavalier professionnel, Paul a quelques astuces pour assurer le bien-être de ses chevaux. Tout d’abord, il fait trotter ses chevaux après un parcours, en leur laissant la tête libre et rênes longues. Une fois la phase du trot faite, il les fait marcher jusqu’à que la récupération soit optimale.


Ensuite, il surveille les chevaux au box, regarde s’ils ont une bonne tête, s’ils sont attentifs. La réaction après le parcours va permettre de définir si le parcours était trop éprouvant, ou non, pour le cheval.

Crédit photo : Eclat Agency

Quelques heures après l’effort, Paul et son équipe font marcher les chevaux afin d’aider le cheval à éliminer les toxines.

Pour les soins, il applique du froid ou de l’argile sur certains chevaux et dans certaines conditions : si le cheval prend de l’âge, si le parcours est conséquent.


Le rôle du Manika ?

Paul estime le Manika comme un outil important, qui aide à la récupération sur les zones plus “faibles” du cheval. C’est un excellent atout en complément d’un suivi régulier par des professionnels de la santé équestre.

Il utilise énormément les programmes “Récup” et “Bien-être” pour la récupération après l’effort, mais il se sert également du Manika dans la phase de préparation. Le laser est intéressant dans la préparation car cela va aider les endroits ciblés pour chaque cheval : un cheval qui peut avoir des douleurs dorsales va être plus disponible en parcours après le passage du laser.


Enfin, comme l'a si bien exprimé Paul : “La récupération, c’est tout un ensemble, un complément : l’un ne va pas sans l’autre. Le Manika fait partie intégrante de la récupération, c’est un vrai plus.”


Pour résumer, une bonne récupération passe par des soins adaptés, une récupération adaptée en fonction de l’effort, et surtout, d’écouter les besoins de votre cheval.


Découvrez nos lasers pour votre cheval de sport sur le site internet de Manika Laser.



61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page