top of page
Rechercher

Préparez vos compagnons équins à l'hiver avec Manika Laser : des conseils et des soins adaptés.


Les premières brises hivernales sont annonciatrices de températures en chute libre, invitant les propriétaires de chevaux à prendre des mesures préventives pour assurer le bien-être de leurs compagnons. En cette période cruciale, où le manteau neigeux s'installe et les journées raccourcissent, il devient impératif de se pencher sur la préparation adéquate de nos chevaux. De la tonte méticuleuse à une couverture adaptée, en passant par les soins musculaires essentiels, chaque détail compte pour garantir une transition en douceur vers la saison froide. Dans cette quête du confort équin, Manika Laser se démarque en offrant des solutions innovantes, dont le laser équin, pour préparer les muscles, faciliter la récupération, et éviter le stress thermique. Découvrez comment prendre soin de vos chevaux avec expertise et technologie, pour qu'ils affrontent l'hiver avec toute la vitalité dont ils ont besoin.



Définition de la zone de confort thermique

La zone de confort thermique d'un cheval fait référence à la plage de températures dans laquelle l'organisme équin n'a pas besoin de dépenser d'énergie supplémentaire pour maintenir sa température corporelle interne. Pour la plupart des chevaux, la fourchette de températures considérée comme confortable se situe entre 5°C et 25°C. Cependant, il est important de noter que cette plage peut varier légèrement en fonction de divers facteurs tels que la race, le niveau d'activité physique, la condition physique individuelle et les conditions climatiques auxquelles le cheval est habitué. Un soin attentif doit être apporté pour assurer que les chevaux restent à l'aise et en bonne santé, notamment en période de fluctuations thermiques importantes.

En dessous de la température de confort, l’organisme produit de l’énergie pour maintenir la température nécessaire. Cela se traduit par des frissons, le cheval doit se maintenir en mouvement.

Au-dessus de la température, le corps du cheval met en place des mécanismes pour évacuer le trop-plein de chaleur avec de la transpiration, une accélération de la respiration etc.

Selon l’IFCE, il est recommandé de laisser les chevaux s’auto-adapter à la baisse naturelle des températures : il leur faudrait entre 10 et 20 jours pour s’adapter à la baisse des températures de 15°C.


Apporter du confort à son cheval en hiver


L’hiver peut être une période compliquée pour les chevaux, le rôle du propriétaire est d’apporter le plus de confort possible à son cheval.

Et tout commence par une alimentation adaptée : les chevaux (surtout ceux vivant au pré) doivent avoir accès à des rations de fourrage de qualité et en quantité.

Pour rappel, les fourrages doivent représenter entre 60 et 100% de la ration d’un cheval et donc, entre 10 et 40% de concentrés selon les besoins propres de votre équidé.

Il peut être intéressant de réaliser des cures en fonction des besoins et de les complémenter.


Il est essentiel d'ajuster la quantité quotidienne de nourriture en fonction de la réduction d'activité, en particulier pour les chevaux de compétition qui profitent d'une période de repos pendant la pause hivernale.


Autre point de vigilance, il faut être attentif à l’eau à disposition du cheval (en box ou au pré), vérifier que l’eau n’est pas gelée et surtout vérifier que le cheval ne soit pas en déshydratation.


Concernant le travail du cheval en hiver, il faut être vigilant sur la détente et la récupération après le travail.

Pour la détente, il est important de démarrer la séance en douceur pour éviter toutes blessures tendineuses, ligamentaires ou articulaires. La détente doit être plus longue et douce : vous pouvez débuter la séance par une marche avec des rênes longues de 5 à 10 minutes. Ensuite, une marche en extension commencera à chauffer les muscles en douceur.



À la fin de votre séance,, il y a un autre élément crucial : la récupération.


La récupération revêt une importance cruciale pendant l'hiver, car le métabolisme du cheval doit gérer à la fois l'effort physique et la régulation de la température.

Le corps doit constamment ajuster sa température pour maintenir un équilibre thermique. Par conséquent, la phase de récupération devra être étendue, permettant une descente progressive du niveau d'énergie afin de prévenir les risques de blessures.


Tout comme pour l'échauffement, il est primordial de laisser le cheval trotter et marcher suffisamment longtemps afin de rétablir son rythme respiratoire avant de le ramener à l'écurie.

Une attention particulière doit être portée à ne jamais ramener un cheval aux écuries avec une respiration rapide, il faut lui laisser le temps de récupérer.


Si votre cheval est tondu, il faut le recouvrir à l’aide d’un couvre-rein en fin de séance et veiller à ce que ses couvertures soient adaptées (grammage, type…).



Le Manika, votre allié en hiver


La technologie de Manika Laser est un réel atout et apporte du confort à votre cheval.

En effet, le laser va permettre de chauffer les muscles avant l’effort, car il va aider le cheval à détendre ses muscles et lors de la phase de récupération.


Utiliser le Manika après l’effort va aider le cheval à récupérer et à éviter les coups de sang liés au changement de température corporelle.



Crédit photo : Marie Sapin


Pour en savoir plus sur la récupération, vous pouvez jeter un œil à notre article de blog publié en collaboration avec Paul Delforge, cavalier professionnel.


Nous vous conseillons d’utiliser le programme “Prépa” avant votre séance et le programme “Recup” après celle-ci.


Une question, un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter via nos réseaux sociaux, nous aurons le plaisir de vous répondre. ⚡


41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page